Père Yves : Dimanche 17 janvier 2016 : 3° dimanche ordinaire

3 ème Dimanche du TO, 24 Janvier 2016
Frères et sœurs, Avez-vous déjà pensé un jour que Dieu s’adresse à vous ? Et si oui comment et pourquoi parle-t-il à vous ? Sinon pourquoi ne vous parle t-il pas ?
Dieu nous parle et continue de nous parler. C’est autour de la parole de Dieu que la liturgie de ce dimanche nous invite à méditer. Mais qu’est-ce que la Parole de Dieu dans notre vie ? Une telle question a été au cœur du synode célébré en 2008 par le Pape Benoit XVI autour de la Parole de Dieu. Le pape, invite toute l’Église à l’accueillir et à vivre de la Parole de Dieu. En ce dimanche, les textes insistent sur l’importance de la Parole de Dieu dans la vie du croyant de façon générale et dans celle des disciples de Jésus de façon particulière.
En effet avec les prophètes, le peuple de Dieu devient un peuple de la Parole. Le livre de Néhémie nous décrire une grande liturgie. Tout le peuple y est convoqué. Esdras monte sur une estrade pour faire la lecture de depuis le lever du soleil jusqu’à midi. Pour le Seigneur on ne compte pas le temps. Ceci peut heurter l’impatience à laquelle nous sommes habitués dans certaines de nos célébrations d’assemblée dominicale. L’explication de la parole a été donnée à la foule qui répond en adhérant à ce qui a été dit. Pour le peuple, c’est le commencement d’une vie nouvelle. Tout ce que le Seigneur a dit nous le ferons. Qu’est ce qui s’est passé ? La foule non seulement a écouté un texte lu, mais a entendu la voix de Dieu lui-même. Cette voie est entrée dans la scène de l’humanité depuis la création lorsqu’elle a déchiré le silence du néant pour créer ( cf Jn 1,1-3 et Gn 1,1-3). Dieu donne la vie par sa Parole ( Rm 4, 17). C’est de cette parole que le peuple reçoit sa vie. et d’ailleurs notre propre vie est le fruit d’une parole communiquée et donnée. Un exemple : de la parole d’un homme donnée à une femme née une famille de laquelle naitront des enfants. Parler et faire pour Dieu sont les deux faces d’une même médaille. Cette parole a une traçabilité. Un fait en lui seul ne peut pas tout dire la Parole de Dieu. C’est dans l’histoire, dans la sainte Ecriture aussi bien que dans la Tradition que nous rencontrons des formes de témoignages rendues à la parole de Dieu. Luc le dit dans l’évangile que nous venons d’écouter. « Beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements qui sont accomplis parmi nous, d’après ce que nous ont transmis ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires et serviteurs de la Parole ». Pour Luc la parole de Dieu épouse le cours de l’histoire et en donne sens. Si nous écoutons Dieu dans sa parole, celle-ci vient nous éclairer dans le quotidien de notre vie, elle peut aussi nous remuer au plus profond de nous-mêmes du fait qu’elle nous introduit dans la volonté du Père. Comment prions-nous avec la parole de Dieu ? Viens toi-même et éclaire ma vie par ta parole, indique-moi le chemin à suivre et donne-moi la force d’accomplir ta volonté Seigneur.
La Parole de Dieu a un visage : Jésus le Christ. C’est encore Luc qui nous dit cela. Pour Luc dans les événements qui se sont produits en lien avec Jésus de Nazareth, il a lu la voix de Dieu et son visage humain. Jésus est pour ses contemporains le sacrement/la Parole de Dieu. Il a dit en sa vie la Parole de Dieu. L’Esprit du Seigneur fut sur moi. Il m’a consacré par l’onction, m’a envoyé porter la Bonne nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncé une année favorable accordée par le Seigneur. Luc nous plonge dans le programme missionnaire que la Parole de Dieu en Jésus est venue accomplir en faveur des hommes. Vous pouvez noter que ce sont des verbes d’actions que Luc utilise pour décrire ce programme. Luc veut que le visage de la Parole qu’est Jésus ne demeure pas un mythe. Pour beaucoup aujourd’hui, Jésus est devenu un simple grand personnage historique. Il appartient au passé de la vie. Nous allons donner raison à Luc lorsqu’il précise l’objectif de son récit vise à ce que son cher Théophile se rende bien compte de la solidité des enseignements qu’il a entendus. Si cela vaut pour Théophile qui est l’aimé de Dieu ou celui qui aime Dieu dans cet évangile, cela vaut aussi pour chaque chrétien et chaque chrétienne aujourd’hui ? Qui est Jésus pour nous ? Pour vous qui suis-je demandais un jour Jésus à ces disciples. Après tout ce que nous avons entendu qui est-il pour nous à l’heure d’aujourd’hui. Peut -il être mis dans ma foi au même pied d’égalité qu’un simple prophète Boudha ou un illuminé ? est-il une grande divinité sous la figure d’un humain ? ou quelqu’un avec qui je suis en relation et à qui je parle.
Aujourd’hui, nous Jésus voyons intervenir chez lui, à la synagogue de Nazareth,. Il est y est invité à prendre la parole. C’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. Beaucoup se réjouissent de cette action bénéfique de Jésus. Certains seront si enthousiastes qu’ils le suivront. D’autres seront scandalisés, prêts à exécuter. Mais rien ne peut empêcher la parole de Dieu de suivre son chemin et de produire du fruit.
Cet évangile nous rejoint tous aujourd’hui. L’Esprit du Seigneur est sur nous, en ce dimanche, si nous répandons un peu plus de lumière sur les yeux de ceux que nous rencontrons, si nous aidons tel ou tel à sortir des esclavages qui l’emprisonnent. Nous sommes appelés à être des serviteurs de la Parole, des serviteurs unis autour du Christ. Nous découvrons ici le 3eme point de cette méditation : La Parole de Dieu a une mission et une maison. C’est la mission reçue le jour de notre baptême d’être prophète, roi et prêtre. Cette mission ne sera possible que si nous sommes passionnés par le désir de connaître et de faire connaître la Parole de Dieu.

Les Évangiles sont notre richesse à tous,. Les connaître, ce n’est pas seulement les avoir lus. C’est s’en nourrir. À travers eux, c’est Jésus qui nous parle aujourd’hui. Le pape François nous recommande d’avoir un Évangile à portée de main et de le lire chaque jour.

Si nous aimons le Christ, nous ferons tout pour mettre les gens en contact avec sa Parole libératrice. Quelques chrétiens en plus de l’écouté de la parole le dimanche, sur notre paroisse partagent la parole ensemble avec le père curé À nous de profiter de cette chance qui nous est offerte.

P. Yves Allangomi

Haut de page