Père Xavier Sermon du 23 février 2014

HOMÉLIE du 23 février 2014

Vous pouvez télécharger cette homélie au format pdf

« Soyez saints », « Aimez vos ennemis », le programme, auquel nous invite la Parole de Dieu d’aujourd’hui, est ambitieux.
Dieu nous invite à progresser dans la sainteté et dans la charité.
Cette progression s’appuie sur trois piliers.

Premier pilier :
S’appuyer sur la ressemblance de Dieu et sur l’exemple du Christ.
« Soyez saints car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. »
Nous sommes donc invités à la sainteté en nous appuyant sur la sainteté de Dieu. C’est parce que nous sommes créés à la ressemblance de Dieu que nous pouvons êtres saints comme lui.
La sainteté et la charité sont dans nos gênes. Comme Dieu, nous sommes capables d’aimer. La capacité d’aimer est en nous.
Nous sommes invités aujourd’hui à poser cet acte de foi :
Seigneur, tu m’as créé pour aimer et tu m’en as donné la capacité.
Du coup, nous regardons Dieu faire pour nous inspirer de lui.
« Le Seigneur est tendresse et pitié », créé à l’image de dieu, je peux être tendresse et pitié envers mon frère.
« Il est lent à la colère et plein d’amour », moi aussi, je peux être lent à la colère et plein d’amour.
S’appuyer sur la ressemblance de Dieu, et s’appuyer aussi sur la ressemblance du Christ.
« Aimez ses ennemis » « tendre la joue gauche », « si quelqu’un veut prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau », autant de préceptes qui pourraient nous hérisser si nous ne savions pas que celui qui les dit les a mis, lui le premier, en pratique.
Relisons la Passion : le Christ a donné sa tunique aux soldats, il a tendu la joue gauche au serviteur du grand-prêtre, il a aimé ses ennemis sur la croix.
Si nous sommes disciples du Christ, si nous voulons le suivre, alors soyons prêts à aller jusque-là nous aussi.
S’appuyer donc sur la ressemblance de Dieu et sur l’exemple du Christ.

Deuxième pilier :
Découvrir que Dieu nous propose un chemin progressif vers l’amour.
Dieu sait qu’aimer est difficile pour nos, que le démon nous décourage et nous pousse au non-amour.
Alors Dieu nous propose un chemin progressif.
Dans le livre des lévites, c’est au milieu de nombreuses recommandations morales et rituelles, que se trouve cette pépite : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Voilà que le peuple juif est appelé à lever la tête plus loin que les interdits moraux, plus haut que les règles rituelles, plus fort que tout : l’amour est l’objectif premier que Dieu nous donne.
Dans l’évangile, le Christ rappelle l’ancienne règle « Œil pour œil, dent pour dent », avant d’en voir les inconvénients rappelons-nous qu’elle était un progrès, une loi destinée à modérer l’esprit de vengeance dans le peuple.
Oui, Dieu nous fait découvrir progressivement comment aimer son prochain. Et la règle du « Aimez vos ennemis » n’arrive que quand le Christ s’apprête à nous la montrer en acte sur la croix.
Alors, nous aussi, dans notre vie spirituelle, demandons à dieu de nous montrer comment progressivement nous pouvons aimer nos frères.
Un par un, passons nos connaissances en revue de notre prière et posons-nous la question :
Jusqu’où suis-je arriver à aimer un tel ? Et merci Seigneur pour cet amour…
Qu’est-ce qui me bloque pour aimer un tel ? Pardon Seigneur…
Seigneur, donne-moi la grâce de prier pour lui, donne-moi la grâce de l’aimer…
Ayant découvert ce chemin progressif vers l’amour, découvrons le troisième pilier.

Troisième pilier :
Faire aux autres ce que Dieu nous fait.
Qui est pardonné malgré tous ces errements ?
Qui est aimé malgré toutes ces ingratitudes ?
Qui fait si peu de bien à Dieu alors que Dieu lui en fait tant ?
Qui demande tant à Dieu et lui donne si peu ?
Qui est infidèle quand Dieu est fidèle ?
Qui préfère suivre la foule que le Christ ?
Découvrons à quel point Dieu nous pardonne, à quel point il nous alors que nous le méritons si peu, c’est là que nous trouverons la force , à notre tour d’aimer ceux qui nous aiment moins, ceux qui sont ingrats envers nous, ceux qui nous blessent.
Il nous faut de la force de Dieu, il nous faut de la ressemblance de Dieu pour aimer nos ennemis.

Mais Dieu nous a créé ainsi, nous sommes faits ainsi, faits pour aimer envers et contre tout.

Père Xavier AUTONES

Haut de page