Notre Dame de Fatima :

Le nom de la ville (qui n’était qu’un village à l’origine) vient de l’arabe Fatima.
En effet, l’une des porteuses de ce prénom , après avoir été capturée par les forces chrétiennes pendant l’occupation arabe du Portugal, fut fiancée au comte d’Ourem, convertie au catholicisme, et baptisée avant d’épouser le comte en 1158. Elle prit le nom d’Oureana (Oriane). Le nom de la ville d’Ourém dérive d’Oureana.
Fátima devint célèbre grâce au sanctuaire de Notre-Dame de Fátima, construit
pour commémorer les apparitions mariales de 1917 quand trois petits bergers affirmèrent avoir vu la « Vierge du Rosaire », Notre-Dame de Fátima, et des apparitions de l’Ange de la Paix (ou Ange du Portugal) dans la Cova da Iria (Anse d’Irène ) et à Valinhos, à environ 2 kms de Fátima.
Fátima attire aujourd’hui les croyants du monde entier, particulièrement les jours de pèlerinage international, et le sanctuaire fut agrandi pour pouvoir les accueillir. Les grandes processions au flambeau, qui se font de nuit, comme à Lourdes, sont très impressionnantes. Les pèlerins se rassemblent sur la Cova, une gigantesque esplanade sur laquelle fut construite une petite chapelle, là où la Vierge est apparue aux jeunes bergers.

De l’autre côté de l’esplanade s’élève l’imposante basilique de Notre-Dame du Rosaire, de style néo-classique, avec une tour centrale de 65 mètres de haut. Sa construction débuta le 13 mai 1928. Elle est pourvue de colonnades qui la relie aux couvents et aux bâtiments hospitaliers. Dans la basilique, on peut voir les tombes de deux des trois bergers, Francisco Marto et Jacinta Marto, qui moururent respectivement en 1919 et 1920, et furent béatifiés en 2000 par le pape Jean Paul II puis canonisés par le pape François en 2017. La troisième, Lúcia dos Santos, devenue religieuse carmélite, ne mourut qu’en 2005 ; sa tombe se trouve aussi dans la basilique.
Prières : Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande
pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.
Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément, et je Vous offre le très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par
lesquels Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de son très Saint Coeur et du
Coeur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs. Amen

Haut de page