NOËL 2013

Joyeuse fête de Noël.
Célébrons notre Dieu qui vient vers nous dans l’enfant Jésus et prend chair de notre chair.
« À ceux qui l’ont reconnu, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu. »
Joyeux Noël à tous.

Joyeuse fête de Noël.
Célébrons notre Dieu qui vient vers nous dans l’enfant Jésus et prend chair de notre chair.
Dieu veut gouter notre vie d’abord avec le cœur d’un enfant. Il veut la découvrir toute neuve, mystérieuse, merveilleuse, vrai don de Dieu, dans l’allégresse d’être aimé et d’aimer, dans la liberté et la force de la foi.
De ce cœur d‘enfant rayonnera la tendresse inépuisable de Dieu lui-même, tendresse humble et discrète pour approcher les âmes aux blessures toujours à vif, tendresse constante et fidèle pour traverser toutes nos nuits, tendresse disponible sans retour pour ne jamais se laisser enfermer dans nos refus. Jésus est passé en faisant le bien.
Dieu a visité son peuple.
A Noël nous célébrons cet homme Jésus qui a tant aimé notre humanité qu’il réveillé en elle son enfance divine.
Nous fêtons avec émotion sa naissance un peu comme nous fêtons l’anniversaire de quelqu’un que nous aimons beaucoup et qui nous a profondément aimés. L’anniversaire d’un être aimé a toujours un côté mystérieux : il tourne notre cœur vers un évènement dont n’avons pas pu être les témoins mais qui nous donne une présence. Cet évènement est unique et ne peut donc se répéter. Il se dérobe à nous mais toujours nous vivifie par son impact de communion et d’espérance. Noël nous attache ainsi à un évènement unique qui pourrait être englouti comme les autres dans l’infini de l’histoire. Notre Dieu a pleinement saisi notre humanité et y a été englouti.
Pourtant nous ne vivons pas Noël comme un anniversaire. Dans cette naissance le premier né d’entre les morts vient au monde. Dans cette naissance, s’inscrit dans le temps une présence qui ne peut défaillir et donne toute sa densité au temps. Cette naissance, dans sa fragilité et sa vulnérabilité mêmes, ne peut donner de prise à la mort. Cette naissance ouvre les cieux.
Dieu désarmé a saisi notre humanité un jour du temps pour que, désarmée, notre humanité entre avec lui dans la vie aujourd’hui. Dieu nait un jour du temps pour qu’aujourd’hui nous naissions à sa vie.
« À ceux qui l’ont reconnu, il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu. »
Joyeux Noël à tous.
Philippe RAST

Haut de page