MERCI DU PERE YVES

Qu’est-ce qu’il faut vous dire ce soir en cette messe d’action de grâce de la clôture de l’année pastorale ? comme vous les avez entendus, l’heure du départ et de retour pour certains de notre communauté paroissiale a sonné. Pour ma part, la première parole qui me vient à l’esprit est celle du merci. Merci à Dieu d’avoir fait de moi prêtre de Jésus dans son église qui ne connait aucune frontière. C’est comme prêtre que je suis arrivé parmi vous ; merci à Dieu pour ce qu’il nous a permis de vivre au nom de notre foi. Merci au Diocèse de Marseille dont la sollicitude ecclésiale m’a ouvert les portes de son presbyterium ; Je voudrais ici remercier les prêtres de ce presbyterium ici représentés par le curé Philippe Rast et son Vicaire Xavier Autonès pour l’effort de vivre ensemble dans la communauté malgré nos différences qui sont don pour l’église.
Quatre années avec vous, mes sœurs et frères ce n’est pas trop mais ce n’est pas aussi rien. Avec vous, j’ai vécu au jour le jour ces paroles de Jésus dans l’évangile de Jean « Venez et voyez », « il vit et il crut », « vers qui irions-nous tu as les paroles de la vie » ; j’ai vu, écouté et prié avec vous et pour vous ; il se pourrait que durant ce temps je ne vous ai pas trop donner en une activité assez spécifique, mais j’ai voulu comme les disciples être là et comme Marie la sœur de Marthe plus écouter que de parler ; Vous savez ? mais mon cœur de prêtre vous aime et vous porte et vous portera vous tous ; soyez en assurés, à vous tous et toutes un grand merci. Je ne peux citer des noms de peur d’en oublier certains,
Sans doute vous vous demander où vais-je partir ? Oui, Je retourne dans mon pays le Tchad, où la conférence épiscopale du Tchad m’associe à l’équipe de formation de futurs prêtres comme formateur et professeur de théologie. Ça sera pour moi une nouvelle mission. Je ne serais pas curé mais je serais à l’écoute des futurs curés et pasteurs de l’église. je participerai par ma présence et à travers la science sacrée qu’est la théologie à l’affermissement du oui qu’offrent des nombreux jeunes garçons en empruntant le chemin de la vie consacrée sacerdotale diocésaine ; je partagerais avec les jeunes tchadiens l’expérience d’église que nous avons vécue.
De Saint Victor à N’Djamena ce sont presque 4875 km de vol d’oiseau. C’est loin vous allez me dire, mais au Tchad on dit que la route de l’amitié n’est jamais trop longue pour des vrais amis « venez et vous verrez », venez, les portes de nos maisons seront ouvertes pour vous ; alors je ne vous dis pas au revoir mais à bientôt. Que le nom de notre Seigneur Jésus soit Loué ! Maintenant et à jamais.
Pour ceux et celles qui le souhaitent, vous pouvez encore me joindre à cette adresse
Yves Allangomi
Evêché de Sarh BP. 87 Sarh –Tchad
Email : yvesallangomi@yahoo.fr
Yves Allangomi
Le 25 Juin 2016 en l’église paroissiale, Basilique Mineure de St Victor, Marseille.

Haut de page