La statue de Notre Dame de Confession

Elle appartient à la famille des vierges catalanes du XII° XIII° qui présentent Jésus au monde comme déjà un Christ en gloire, pantocrator.

N.D. de Confession - Octave de la Chandeleur

Sous la révolution la Vierge ND de Confession est enlevée par un officier municipal, Mr Gaillard, qui la conserva chez lui. Il offrit ensuite de la faire porter à La Major pour la fête de la purification, à la condition de la reprendre chez lui après l’octave. Elle ne lui fut pas rendue mais après ses réclamations, au contraire fut déclarée propriété nationale.
Elle est ensuite vendue aux enchères et acquise par Mr Laforet qui l’expose dans diverses chapelles, les bernardines, St-Roch et enfin à St-Jérôme (actuellement St-Charles).
Elle revient à St-Victor le 20 mai 1804, jour de Pentecôte, (sous la pluie). Elle est placée dans la basilique supérieure, la crypte étant dévastée.
Elle ne regagne la crypte que le 2 février 1822.
La main droite authentique a été replacée sur la statue en 1968-69 par Mr Volume. Selon le chanoine Béranger (1927) elle a été restituée en 1918 par une dame, nièce de la servante d’un prêtre auxiliaire autrefois attaché à St-Victor et qui l’avait ramassée alors qu’elle était tombée dans un déménagement de la statue. Cette femme l’imposait aux malades et c’est ainsi qu’elle fut découverte.

  • N.D. de Confession dans la crypte
Haut de page