Jean-Baptiste, dit le Précurseur, est le...

Jean-Baptiste, dit le Précurseur, est le dernier des prophètes d’Israël. Il vient clore la longue liste des saints hommes de Dieu qui, sous l’inspiration du Saint-Esprit, ont annoncé à temps et à contretemps la Révélation divine et la venue du Messie qui inaugurerait la Nouvelle Alliance.

Jean-Baptiste est le cousin du Seigneur. L’annonce de sa naissance, par l’archange
Gabriel, ouvre le Nouveau Testament dans l’Evangile de Luc. Son père, Zacharie,
est prêtre de la tribu de Lévi. Il est marié avec Élisabeth, de la même tribu de Lévi,
de la très haute et très noble lignée sacerdotale d’Aaron, frère de Moïse et premier Grand-Prêtre. "L’un et l’autre sont des justes " précise l’évangéliste. Pourtant, malgré leur grand mérite et leurs ardentes prières, le Seigneur ne leur a pas encore donné d’enfant. Et Elisabeth est stérile. De plus, dit St Luc, "ils sont maintenant très âgés ». Mais au temps du roi Hérode (entre - 7 et - 4), un événement considérable se produit à Jérusalem, alors que Zaccharie est désigné par le sort pour faire brûler l’encens dans le sanctuaire du Temple. Le jour où ce soin est dévolu à sa classe, "la classe d’Abia" dont il fait partie, l’Ange Gabriel lui apparaît à la droite de l’autel :"N’aies pas peur Zacharie. Ta prière est exaucée. Ta femme t’enfantera un fils et tu lui donneras le Nom de JEAN (ce qui signifie le Seigneur est favorable). Beaucoup se réjouiront de sa naissance ."Il ne boira ni vin, ni liqueur fermentée (autrement dit, il sera "nazir", consacré au Seigneur dès sa naissance.)

Il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein de sa mère, il ramènera de nombreux fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu. Il précédera le Seigneur avec l’esprit et la puissance d’Elie pour ramener le coeur des pères vers leurs enfants et les rebelles à la sagesse des justes, préparant ainsi au Seigneur un peuple bien disposé " L’annonce à Zacharie et l’annonce à Marie sont étroitement liées dans le projet divin. En effet , lors de l’Annonciation, l’archange Gabriel va donner à Marie un signe précis de la réalité et de la vérité de son Message, le signe d’une naissance miraculeuse, le même que celui donné à Sara, l’épouse d’Abraham, stérile elle aussi, qui enfantera pourtant le patriarche Isaac : "Elisabeth, ta parente, est enceinte. Elle en est à son 6ème mois, car rien n’est impossible à Dieu "
— Cette nouvelle et ce signe bouleversent Marie. Elle en saisit l’importance et la
portée. Elle répond alors : "Je suis la servante du Seigneur. Qu’il me soit fait selon ta Parole". Quelques jours plus tard, lors de la Visitation, dès qu’il entend la salutation de Marie, Jean-Baptiste, encore dans le sein de sa mère, est tout à coup rempli de l’Esprit Saint : "Dès qu’Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, l’enfant tressaillit (de joie) dans son sein ". Ainsi donc, c’est un foetus de 6 mois, Jean-Baptiste, qui est le premier être humain à saluer le Seigneur Jésus, embryon de trois jours, le délai nécessaire pour aller à pied de Nazareth à Ain Karim où habitaient selon la tradition Zacharie et Elisabeth. Lors de la naissance de Jean-Baptiste, les signes miraculeux se multiplient, montrant que le doigt de Dieu est sur l’enfant : Zacharie recouvre miraculeusement la parole. Il prophétise et chante le Benedictus : "Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël... Toi, petit enfant, tu seras appelé "Prophète du Très-Haut" Tu précéderas le Seigneur pour lui préparer ses chemins, pour donner à son peuple la connaissance du Salut par la rémission de ses péchés. »

Haut de page