Dimnche 29 juin : St Pierre et St Paul

Tu es le Messie, le Fils du Dieu Vivant
La profession de foi de Pierre est le fruit de la bénédiction du Père.

Tu es le Messie, le Fils du Dieu Vivant
La profession de foi de Pierre est le fruit de la bénédiction du Père. En marchant auprès de Jésus, déjà les apôtres font l’expérience de l’Esprit, puissance d’amour et de communions du Père et du Fils. Ils entrent dans la lumière.
Les gestes et les paroles de Jésus disent Dieu qui se fait tout proche pour que
l’histoire des hommes ne bute pas sur une impasse mais deviennent histoire
d’alliance et de vie.
En nommant Jésus Messie Pierre et les apôtres proclament que Jésus est le don de Dieu pour tous les hommes et en nommant Jésus Fils de Dieu ils affirment bien que Dieu est lui-même le don qu’il fait aux hommes. Dieu lui-même se donne.

La vie des apôtres, la vie de Pierre, sont habitées par une confiance nouvelle qui les libère de toute crainte et les garde dans la paix et dans la joie d’être témoins du Royaume de Dieu, inauguré auprès de Jésus. Jésus va construire son Eglise sur cette foi des apôtres. Le trésor qu’ils ont reçu est le don de Dieu pour tous les hommes. Rien ne pourra faire obstacle à la générosité de Dieu qui se donne, qui donne sa vie, qui donne sa Parole.
Quand les apôtres porteront ce don de l’Évangile, la prison ne pourra garder Pierre prisonnier. La solitude, les persécutions, les lions même ne pourront épuiser Paul. Dans leur cœur, dans leur chair, les apôtres qui se seront exposés en témoins du Christ, connaîtront dans leurs épreuves sa passion mais aussi sa résurrection. Leurs vies données porteront des fruits de vie pour notre monde, pour notre Eglise, pour nous-mêmes.

Aujourd’hui nous rendons grâce pour leur témoignage.
Avec eux, à leur suite, nous pouvons louer le Seigneur, louer Jésus, Messie, Fils du Dieu Vivant. Nous pouvons louer Dieu qui se donne.
Nous pouvons faire l’expérience de sa tendresse et de sa miséricorde qui nous
guérissent et nous purifient. Nous pouvons connaître sa justice. Dieu ne juge pas et nous appelle à ne pas juger. Mais lui-même nous rend justes. Il nous comble de sa grâce, force qui nous permet de répondre à son appel. Il nous envoie vers nos frères pour bâtir une communion nouvelle.
Du Seigneur, les apôtres ont reçu gratuitement et ils ont donné gratuitement.
L’expérience fondatrice fut pour eux la multiplication des pains. A notre tour de donner gratuitement puisque nous avons tant reçu. Cette gratuité est la joie et la vie de notre Église.

Au terme de cette année nous confions au Seigneur notre action de grâce pour les moments où il accueille et porte nos fragilités. Nous le louons pour sa fidélité.
Jamais il ne cesse d’appeler, jamais il ne cesse de nous envoyer. C’est lui qui est à l’œuvre aujourd’hui. Il bâtit son Église au milieu de ce monde comme sacrement de son Royaume. Rien ne pourra l’abattre.
Libéré de toute peur nous pouvons nous attacher à chercher et à reconnaître les signes qu’il nous donne et mettre toute notre énergie à le servir dans la paix et dans la joie. Philippe RAST

Haut de page