Chapelle de Notre-Dame de Confession

Dans cette chapelle, la tombe de 2 martyrs, la statue de N.D. de Confession et le sarcophage de Saint Cassien.

Chapelle N.D. de Confession

La chapelle de N.D. de Confession est élevée au-dessus de deux tombes jumelles datant de la fin du IVe siècle, creusées dans le rocher. Ces tombes de direction nord-sud sont fermées par de lourdes dalles en pierre de Cassis et renfermaient le corps de deux hommes. L’interprétation traditionnelle, depuis les fouilles effectuées en 1963 par Fernand Benoit, consiste à considérer ces corps comme ceux de martyrs.

Sur ces tombes, une petite basilique est construite dès l’époque paléochrétienne dont la structure reste perceptible malgré les remaniements effectués au Moyen Âge. Cette basilique comprend une nef centrale de faible largeur (3,17 m), voûtée en berceau et des bas-côtés avec des arcs doubleaux retombant sur des piles carrées en pierre du cap Couronne. Le collatéral droit, à l’ouest, a été fortement modifié au Moyen Âge.

Contre le pilier gauche, à l’entrée de la nef, est placée la statue de la Vierge noire ou Notre-Dame de la Confession tandis que le sarcophage de Saint-Cassien est placé au centre.


15 - Notre Dame de Confession - la Vierge noire

15- Notre-Dame de Confession - Vierge noire

C’est une statue de la Vierge Marie portant son Fils. Son titre rappelle le lieu de la Confession des Martyrs, le « Martyrium ». Elle est en bois polychrome au fond vert constellé d’or. Le Fils a les traits majestueux du Maître de l’Univers bénissant et portant le globe.Retour ligne automatique
Depuis un temps immémorial on vient vers ces cryptes en pèlerinage, mais Notre-Dame de Confession est surtout honorée lors des fêtes de la Chandeleur


16 - Sarcophage dit "de saint Cassien"

16-Sarcophage de saint Cassien

Première moitié du Ve siècle, actuellement utilisé comme autel.
marbre pyrénéen.
Le cadre architectural, simplifié, est fait de cinq compartiments déterminés par des pilastres lisses portant des arcs en accolade. Au centre figure une silhouette d’adolescent en orant. Elle est désignée, selon le geste du témoignage, par deux personnages âgés placés dans chacun des deux compartiments voisins. Ce geste est répété par un homme jeune placé sous l’arcade extrême à droite, tandis qu’un couple, dont l’homme présente en offrande un enfant, occupe l’arcade symétrique.
En savoir plus sur Saint-Cassien

Haut de page