Brève histoire de Saint-Victor

Lieu : Un vallon qui descend vers la mer face à la cité antique de Massalia

IIIe siècle avant J.C. Carrière hellénistique
Ier Siècle de notre ère Nécropole
IIIe Siècle Le cimetière se développe autour de la tombe de deux martyrs de la persécution de Dèce en 250
IVe Siècle Saint Victor, Martyr en 304, Patron de Marseille. On vient prier sur les tombes des martyrs.
Ve Siècle Saint Jean Cassien, né vers 365, venu d’Orient, fonde une chapelle sur la tombe des deux martyrs et établit un monastère : il écrit les "Institutions Monastiques", les "Conférences", le traité "de l’Incarnation du Verbe" ; il meurt vers 435.
Le cimetière continue à se développer.
VIe - VIIe Siècle Essor et grand rayonnement dans la Provence et dans le Languedoc
VIII - IXe Siècle Déclin aux époques des invasions. Les évêques de Marseille résident à St-Victor. Saint Mauront, Abbé de St-Victor et Évêque de Marseille (fin du VIIIe siècle).
Fin du Xe Siècle Ere bénédictine, début d’un très grand essor.
XIe Siècle Les grands Abbés St Wilfred, St Ysarn ;
construction de l’église supérieure ;
développement du culte des Martyrs, des Saints et en particulier de la Vierge Marie sur la "confession" des Martyrs : N.D. de Confession.
Rayonnement considérable d’Espagne jusqu’en Sardaigne.
XIIe - XIIIe Siècle Le Bx Hugues de Glazinis reconstruit et agrandit l’église.
XIVe Siècle Le Bx Pape Urbain V, ancien abbé de St-Victor, ajoute l’abside et fortifie le monastère (1365).
XVe - XVIIe Siècle Construction de la sacristie. Édification au XVIIe siècle du portail d’entrée.
Époque de la commende et début de la décadence.
XVIIIe Siècle 1739 - 1751, sécularisation de l’Abbaye ; le Chapitre collégial devient Chapitre noble en 1774. Après 1792, dans la tourmente révolutionnaire, pillage et abandon.
XIXe Siècle En 1802 - 1803 destruction des restes des bâtiments monastiques.
L’église devient paroissiale en 1804.
Renouveau de la vie religieuse et du pélerinage de la Chandeleur.
Diverses fouilles et importantes restaurations à la fin du siècle.
XXe Siècle En 1934, l’église reçoit le titre honorifique de Basilique. En 1945, vitraux de Max Ingrand et réparations. En 1963, restauration complète de l’église et des cryptes.
En mémorial de "l’année Saint Victor 1965-1966" l’église supérieure est dotée d’un maître-autel en pierre et bronze où s’inscrit l’appel à l’unité des chrétiens, écho de la parole du Seigneur, dans la continuité de l’esprit de notre fondateur saint Jean Cassien, maître de paix et témoin d’unité.
En 1974, l’orgue est restauré.
Haut de page