AVENT :

La période de l’Avent célèbre le triple avènement du Christ ; sa naissance à Bethléem il y a plus de deux mille ans, sa venue dans le cœur des hommes de tout temps, et son retour glorieux à la fin des temps. Dès le début de l’année liturgique, la triple référence au passé, au présent et à l’avenir, qui appartient à la structure de la liturgie, est rendue manifeste. En effet, à Noël, les fidèles contemplent le Christ né à Bethléem comme l’avaient annoncé les prophètes de l’Ancien Testament, et attendent l’accomplissement de la promesse divine.
Il s’agit d’accueillir la présence du Christ, de se nourrir de sa parole, dans l’attente et dans l’espérance de son retour dans la gloire. Pour les Chrétiens, le temps de l’Avent est un temps de conversion, d’attente et d’espérance. Les premières semaines invitent à la vigilance ; les chrétiens doivent se tenir prêts à la venue du Christ, dont on ignore quand Il viendra. À partir du 17 décembre, les lectures font état de la généalogie, de l’Annonciation et de la naissance du Christ. Selon le Service national de la Pastorale liturgique et sacramentelle de France, c’est le Mystère pascal qui donne un sens à l’Avent, qui fait espérer et avancer vers le Royaume de Dieu et le Jugement dernier, la Nativité symbolisant le Seigneur rejoignant les hommes dans leur condition.

Dans le dessein de faire se concentrer les chrétiens sur la première et seconde venue de Jésus Christ, comme Sauveur, puis comme Juge, des leçons supplémentaires sont dispensées les quatre dimanches de l’Avent. L’Église encourage alors des sermons sur les thèmes de l’Attente et de l’Espérance, respectivement symbolisées par le veilleur d’Isaïe et le retour du Christ dans la gloire. Dans le calendrier liturgique catholique, le temps de l’Avent est constitué de 4 semaines, commençant chacune par un dimanche :

Premier dimanche de l’Avent (Levavi), suivant le 34ème dimanche du temps ordinaire ;
Deuxième dimanche de l’Avent (Populus Sion) ;
Troisième dimanche de l’Avent (Gaudete) ;
Quatrième dimanche de l’Avent (Rorate).

Haut de page